Un incendie survient pour différentes raisons, et peut ruiner toute une habitation. Quelle qu’en soit la cause, une assurance incendie est la bienvenue pour garantir les biens du locataire, du propriétaire, mais aussi des voisins ou de tout autre individu ayant subi des dommages.

Que couvre la garantie ?

Systématiquement incluse dans les contrats d’assurance multirisque habitation (MRH), la garantie incendie couvre les dommages dus à un incendie, une explosion ou une implosion, ainsi que ceux engendrés par un coup de foudre. Les dégâts pouvant être causés lorsque l’on éteint un feu sont aussi couverts. A savoir que cela entre en compte à partir du moment où il y a présence de flamme, d’embrasement pouvant évoluer en incendie.

Selon les conditions souscrites dans votre contrat, l’assurance peut prendre en charge le bâtiment incendié, les biens qui étaient présents dans ce même bâtiment (vêtements, meubles…), ainsi que les objets de valeur (bijoux, tableaux, objets rares…). Ces derniers sont souvent indemnisés pour un pourcentage de la valeur fixée, il est donc important de faire évaluer votre mobilier (et de déclarer vos objets précieux) lors de la souscription du contrat.

Indemnisation et expertise

Après un sinistre incendie, vous disposez d’un délai de 5 jours pour effectuer une déclaration écrite auprès de votre compagnie d’assurance. Un expert se rend le plus souvent sur place pour récolter les éléments techniques permettant d’évaluer les dommages pour le compte de l’assureur, le montant de ces derniers ayant été préalablement fixé lors de la conclusion du contrat d’assurance.

Les couvertures supplémentaires

Les appareils électriques et électroménagers ne sont pas automatiquement assurés par la MRH. Pour que ces objets soient indemnisés en cas d’incendie, il vous faudra souscrire une extension de garantie. Attention toutefois, cette dernière peut ne pas inclure les vieux appareils. En cas de dégagements de chaleur élevés et consécutifs dûs à un fer à repasser ou un four par exemple, mais n’ayant pas causé d’embrasement, vous pouvez être couvert avec l’extension de garantie « dommages ménagers ». Elle concerne en effet les dégâts liés aux excès de chaleur et aux substances incandescentes qui n’ont pas causé d’incendie. Aussi, il est possible de souscrire une extension de garantie pour couvrir les dommages causés aux arbres et aux plantations, qui ne sont pas pris en charge par la garantie de base.

Enfin, sachez que s’il s’avère que l’incendie est dû à une négligence de votre part compte tenu des obligations de sécurité et de responsabilité que vous devez respecter, les indemnités seront réduites ou ne seront pas versées.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.